Pro D2 - Carcassonne fait face à un visiteur qui lui va bien

  • Pro D2 - Samuel Marquès devra guider les siens face à Nevers
    Pro D2 - Samuel Marquès devra guider les siens face à Nevers Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Ce soir, Nevers est l’hôte de l’USC. Depuis 2018, les Nivernais sont bredouilles à Albert-Domec. Carcassonne espère conforter cette série victorieuse dans un match à huit points

Carcassonne-Nevers voilà un face-à-face qui renvoie au 19 mai dernier, ce soir-là au Pré Fleury, les deux formations en décousent pour une place dans le dernier carré de Pro D2. Dans un duel équilibré, le sort a finalement choisi Nevers lequel a fait la différence en toute fin de rencontre (24-12). Ce soir, les deux formations se retrouvent sur l’herbe d’Albert-Domec. Cette fois, il ne sera pas question de qualification pour le dernier carré, mais plutôt de survie voire d’exister dans ce championnat ô combien impitoyable. Euphoriques l’an dernier, Audois et Nivernais ont connu quelques déboires lors de cette première partie de l’épreuve. Nevers loge à la onzième place à la faveur de sa récente victoire sur Béziers (23-19). Quant à Carcassonne, il occupe celle du dernier non relégable et compte trois longueurs de retard sur son hôte. Ce soir pour les deux candidats c’est un match à huit points. En sollicitant les statistiques ces dernières révèlent que Nevers n’apprécie pas vraiment l’herbe verte d’Albert-Domec. Depuis 2018, date de sa première participation au Pro D2, le dernier demi-finaliste n’a connu que des revers dont deux cuisantes défaites en 2019 et 2021 (49-12 et 59-5). En 2018 et 2020, les additions ont été plus acceptables (24-14 et 28-21). La saison passée, l’Uson était passée tout proche du succès. En tête à la pause (25-9), elle avait lâché prise en seconde période et s’était inclinée (26-25) face à des Carcassonnais conquérants et une charnière (Marqués-Jones) au sommet de son art.

« Un bras de fer entre deux packs »

« Tous ces faux pas de Nevers à Albert- Domec relèvent de l’anecdote, fait remarquer l’entraîneur des avants, Mathieu Cidre. Nevers reste une équipe redoutable à fort potentiel même si elle a perdu des éléments moteurs tels que Thomas Ceyte, Janick Tarrit, Frank Bradshaw, Max Curie. Nevers a des atouts et surtout un pack très performant. D’ailleurs ce soir, ça sera un bras de fer entre deux packs. Celui qui sera propre et rigoureux dans la conquête, prendra une option sur la victoire. » Dans ce domaine, l’USC s’est rassuré lors de son double succès face à Rouen et Agen et lors du déplacement à Provence Rugby où malgré la défaite à zéro point (23-6), l’équipe de Christian Labit a montré de belles aptitudes. « Vendredi dernier, le contenu a été parfait à Aix ce qui est paradoxal au regard du résultat. Nous avons franchi, avancé, dominé, mais nous avons été dans l’incapacité de conclure. On a été trop frileux dans la zone de marque. Ce soir, il faudra garder la tête froide, nous n’imaginons pas une autre défaite à domicile , poursuit Mathieu Cidre. Ce soir, l’USC espère aligner un sixième succès consécutif face à un visiteur qui l’a privé d’une place en demi-finale.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?