Agen : le loup Graou est sorti de sa tanière

  • L’instant de la délivrance : Paul Graou aplatit l’essai de la victoire pour le SUALG ! Photo La Dépêche du Midi - Morad Cherchari
    L’instant de la délivrance : Paul Graou aplatit l’essai de la victoire pour le SUALG ! Photo La Dépêche du Midi - Morad Cherchari
Publié le , mis à jour

À la 68e minute de la rencontre, le demi de mêlée est venu libérer Armandie. Auteur d’un bon match, il est devenu l’une des pièces maîtresses du Sporting Union Agenais cette saison.

Une semaine plus tôt, quasiment à la même heure, Paul Graou était allongé dans l’en-but vannetais, frustré. Au moment d’aplatir, un Breton était venu lui taper dans le ballon. Chambré par les journalistes en conférence de presse ce vendredi, il a esquissé un sourire : "Je n’apprécie que moyennement, je m’en suis énormément voulu cette semaine même si je ne sais pas si cela aurait changé quelque chose". Contre Aurillac, le scénario ne s’est pas répété. Après une relance d’Iban Etcheverry, Fotu Lokotui a ramassé le ballon dans ses 30 mètres avant de servir Vanaï. Celui-ci retrouvant à hauteur l’intenable Kolinio Ramoka. Après un slalom dans la défense, le Fidjien a vu le Gersois se proposer à hauteur. Une aubaine. Et surtout une délivrance, à la 68e minute, qui a permis au SUA de mener 25-14.

Mais au-delà de cet essai, le demi de mêlée est devenu un joueur à part entière de l’effectif suaviste cette saison. Titulaire quasiment à chaque fois, il progresse de match en match. "J’espère qu’il deviendra une coqueluche d’Armandie, parce que c’est un gros bosseur. Un joueur qui a beaucoup de talent et de caractère", a confirmé Sylvain Mirande en sortie de rencontre. Et donc comme un symbole, c’est sans doute l’un des joueurs les plus réguliers en ce début d’exercice qui est venu conclure cet essai "déclic".

Surtout, il est intéressant de le voir à l’œuvre, associé à Thomas Vincent, "deux joueurs du top 5 des meilleurs éléments l’an dernier en Pro D2", selon l’entraîneur des trois-quarts.

 

Maintenant, il faudra confirmer

 

Même si ce match, le SUA aurait pu le perdre, cela n’aura pas été le cas finalement. Mais très vite, alors qu’ils sont passés par toutes les émotions, joueurs et entraîneurs se sont tournés vers la suite. Car à l’heure actuelle, Agen est toujours dernier. "Un énorme combat nous attend à Carcassonne la semaine prochaine", a noté Thomas Vincent. Et il y a fort à parier qu’une victoire lancerait définitivement le Sporting. En attendant, il est "très important de savourer cette victoire et de repartir lundi avec des sourires", estime David Ortiz.

Quant aux Aurillacois, il ne s’agit pas d’un coup d’arrêt, loin de là. Les hommes de Gontinéac repartent d’Armandie avec un bonus défensif, une touche ultra-performante et quelques satisfactions au niveau des individualités. "Même si nous avons rendu des ballons trop facilement, il y a du positif à tirer", a d’ailleurs avoué le coach cantalien. Et en ce sens, la réception d’Aix-en-Provence la semaine prochaine s’annonce très importante afin de ne pas voir le bas du tableau se rapprocher trop rapidement.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?