Top 14 - Les chantiers du LOU

  • Soulagés par leur victoire sur l’UBB, les Lyonnais ont conscience d’être encore loin du compte au niveau du contenu, où les secteurs à améliorer sont nombreux.
    Soulagés par leur victoire sur l’UBB, les Lyonnais ont conscience d’être encore loin du compte au niveau du contenu, où les secteurs à améliorer sont nombreux. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Soulagés par leur victoire sur l’UBB, les Lyonnais ont conscience d’être encore loin du compte au niveau du contenu, où les secteurs à améliorer sont nombreux.

Une défense trop poreuse

Insuffisamment impliqués et agressifs lors de leurs derniers déplacements au Racing et à Clermont, les Lyonnais se devront en premier lieu de respecter le Smic du haut niveau ; discipline et défense. L’objectif étant à ce titre d’équilibrer la balance entre une attaque efficace (3e du Top 14) et une défense bien trop poreuse puisqu’elle est la plus mauvaise du championnat avec 173 points encaissés, soit pratqiuement 29 par match… « Tu peux avoir tous les systèmes du monde, ce qui compte en défense, c’est l’état d’esprit et la communication, affirmait Jean-Marc Doussain. On a besoin d’être plus performant, car il n’y a pas de bonne équipe en Top 14 sans bonne défense. C’est d’autant plus important que nous avons les qualités pour exploiter les turnovers, mais il faut faire les choses dans l’ordre. »

Des entames trop timides

Le constat est implacable : hormis lors du match contre Paris (où il s’est cantonné à son bon départ…), le Lou a pris la mauvaise habitude de rater ses entames, pendant lesquelles il encaisse énormément de points. « C’est la première chose à améliorer à mes yeux, soulignait le numéro 8 Jordan Taufua. Nos premières vingt minutes sont souvent très faibles, et cela ne pardonnera pas si nous faisons la même chose à Montpellier. Bien entamer, c’est très important pour la confiance, encore plus lorsqu’on défie le champion chez lui. »

Sorties de camp : le point faible

Au Racing comme à Clermont, le Lou s’est fait punir pour avoir voulu jouer des ballons de trop loin, face à des adversaires trop heureux de le voir tomber dans leur piège. « Nous avons un style de jeu à Lyon, mais il ne s’agit pas de faire n’importe quoi non plus, pointait Taufua. Nos leaders de jeu ont effectivement identifié ce problème et déterminé des axes de travail pour gagner en précision et en structure, et ne pas perdre une énergie folle à nous exposer dans notre camp. » « C’est sûr que ça n’aide pas la défense à être performante, mais je suis assez optimiste, prolongeait Doussain. On a réglé deux ou trois petits trucs qui doivent nous permettre de mieux assurer nos sorties. On n’a pas réduit nos options, au contraire, on en a davantage mais on les a un peu mieux cadrées, afin de faciliter le travail de nos avants dans le replacement. Mais surtout, il y a des progrès à faire au niveau de notre jeu au pied, qui n’a pas suffisamment été performant jusque là. C’est quand même la base… »

Conquête : une touche à affiner

Plutôt efficaces dans son contre en touche, le Lou souffre en revanche d’un manque d’efficacité sur ses propres lancers, qui ne lui permet pas de se rassurer sur ses temps faibles. « Je souffre de ce constat, soufflait le spécialiste Julien Puricelli. Sur les touches défensives, c’est peut-être un peu plus « facile » parce que les options stratégiques sont plus réduites, dans lesquelles les joueurs peuvent plus facilement prendre de libertés. Sur les touches offensives, on doit gagner en efficacité sur nos timings, sur nos mouvements… Peut-être aussi que j’ai voulu aller trop vite, qu’il y avait un décalage entre ma perception et celle des joueurs. Là aussi, on est à la recherche du bon équilibre entre la diversité des options et l’efficacité de nos annonces. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?