Pro D2 - Aix et Oyo s’en contenteront !

  • Aixois et Oyomen se sont quittés sur un score de parité. Un résultat qui n’arrange pas Provence Rugby qui reste au bas du classement en treizième position.
    Aixois et Oyomen se sont quittés sur un score de parité. Un résultat qui n’arrange pas Provence Rugby qui reste au bas du classement en treizième position. Robert Poulain
Publié le

Les deux équipes ont eu chacune l’occasion de s’imposer mais un manque de maîtrise a sanctionné les deux groupes également avec un partage des points au final.

L’essentiel était de ne pas perdre du côté aixois et côté aindinois, il fallait marquer les esprits pour confirmer leur bon premier bloc. Or, les deux équipes ont réussi dans leur entreprise sans jamais réussir à prendre le dessus. On peut dire que Provence Rugby s’en sort bien après un début de match très moyen et finalement un tableau d’affichage souvent à l’avantage des visiteurs jusqu’en milieu de seconde période où les Aixois ont su redresser la barre grâce à un essai de Bouhedjeur. Mais là encore alors que l’on pensait les Aixois sur la bonne voie, les Oyomen réduits à quatorze ont inversé la tendance et inscrit un essai assassin par Ensor quelques minutes après seulement. Heureusement, Flo Massip ramenait les siens à hauteur à sept minutes de la sirène alors que ce dernier a tout de même manqué dix points (deux pénalités et deux transformations) dans ce match et à ce niveau-là, c’est beaucoup trop surtout face à un adversaire du calibre d’Oyonnax. "On a fait le match que l’on voulait faire au niveau de l’engagement, de l’intensité, avance le manager général Mauricio Reggiardo, après on loupe dix points au pied, eux seulement trois. On a retrouvé une âme collective et c’est ça qui est positif. Je retiendrai le verre à moitié plein mais il y a un petit goût amer car, avec un petit brin de réussite on aurait pu s’imposer mais on prend deux points et il faut s’appuyer sur le positif afin de repartir sur de bonnes bases et bien préparer Grenoble. Pour battre Oyonnax, il fallait être efficace et précis et on a manqué de maîtrise et c’est ce qui a fait la différence." Il est évident que les points manqués au pied par Massip pèsent lourd dans la balance aixoise et même si Oyonnax a imposé son rythme une grande partie du match, les hommes de Fabien Cibray n’ont pas pu non plus "tuer" les débats et auraient même pu perdre cette rencontre sur la fin de match voire même le remporter car ils ont eu une possession de balle dans l’ultime minute.

Un manque de maîtrise commun

Un sentiment mitigé aussi côté visiteur qui montre bien une certaine frustration commune de partager les points. "Il nous a manqué de la maîtrise pour espérer gagner, souligne Joe El Abd, entraîneur d’Oyonnax, mais on aurait dû être capable de gagner ce genre de match. On doit faire plus, on doit encore travailler même si Aix a fait un très bon match. Contre nous, chaque équipe joue le match de l’année et nous devons être au top pour rivaliser. Mais, bon, ce soir, je le répète, il nous a manqué de la maîtrise et dans ce genre de match, ça fait souvent la différence. Je retiendrai aussi notre état d’esprit qui a été top mais nous aurions pu hisser notre niveau de jeu car nous étions dominants. On repart avec deux points, ce n’est pas trop mal !" On le constate aisément à la vue des réactions, chaque équipe se contente de ces deux points mais aurait espéré gratter deux points supplémentaires. Effectivement, c’est la théorie du verre à moitié vide ou à moitié plein et pour les deux formations, elles veulent retenir avant tout le verre à moitié plein pour engranger de la confiance. Surtout du côté aixois où la cote d’alerte avait été atteinte. Ces deux points pris dans leur escarcelle suffiront-ils à relancer un groupe manifestement en manque de confiance ? Premiers éléments de réponse vendredi prochain à Grenoble où il faudra encore et toujours remettre le bleu de chauffe. Aix est loin d’être sorti d’affaire et de son côté, Oyo n’a pas enfoncé le clou pour s’affirmer en véritable patron du Pro D2. Telle est la conclusion d’un match nul certes intense mais qui ne satisfait pas forcément les deux équipes. Elles se contenteront des deux points.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?