Pro D2 - Un "déclic" tout bonus pour le SUA

  • Succès bonifié pour les Agenais devant plus de dix mille spectateurs pour la grande fête dans le nouvel Armandie.
    Succès bonifié pour les Agenais devant plus de dix mille spectateurs pour la grande fête dans le nouvel Armandie. Icon Sport - Loic Cousin
Publié le

Les Agenais se devaient d’être à la hauteur en ce jour spécial. C’est chose faite. Ce premier bonus offensif doit servir de déclic aux partenaires de Vincent Farré.

Ils avaient entouré cette date sur tous leurs agendas. Les Agenais n’avaient pas le droit à l’erreur. Et l’on imagine que Bernard Goutta – suspendu pour ce match – les a remontés comme des coucous. "Bernard a voulu nous challenger. Notamment sur notre entame de match. J’ai dit aux joueurs qu’il fallait que nous soyons un petit peu égoïstes", dévoile le capitaine Farré. Ses coéquipiers ont ainsi voulu laisser de côté tout cet environnement si spécial pour prouver de quoi ils étaient capables. Force est de constater que cet Agen-là peut faire mal.

Peu inspirés lors du début de rencontre contre Colomiers (voire Grenoble également), les locaux ont su se rendre la partie facile. Les statistiques parlent en tout cas pour eux. Alors qu’il s’agissait du secteur défaillant depuis le début de la saison, les Bleu et Blanc ont réalisé un 100 % en touche. "Joe Makysmiw y est pour beaucoup. Il était en manque de confiance jusqu’ici. Ce soir il a été très bon dans ses annonces", félicite Dave Ryan.

En mêlée, Hamadache et les siens ont également été dominateurs, récoltant plusieurs pénalités et faisant reculer continuellement le pack cantalien. Enfin, et surtout, la satisfaction vient du rendement offensif. Agen a su concrétiser ses temps forts.

"La guerre partout"

C’est simple, lors du premier bloc, le SUA a passé six fois la ligne d’en-but adverse. Soit autant que vendredi soir. "Nous avions besoin d’un déclic offensivement. Je pense que cela nous rassure parce que nous avions des statistiques impressionnantes. Nous n’étions pas assez tueurs", admet Vincent Farré.

Grâce à son pack en marche avant, Bernard Goutta a de quoi être rassuré. Surtout avant plusieurs échéances primordiales. "Oui, nous allons enchaîner deux déplacements contre des équipes en place. Mais nous allons essayer de mettre la guerre partout", promet Arnaud Duputs. Qui n’est pas en reste en ce qui concerne ce domaine, impressionnant d’activité.

Pour réussir un coup à Biarritz, il faudra au moins mettre les mêmes ingrédients que ce vendredi. Aussi, dans un contexte hostile, il sera primordial de travailler le seul secteur un peu défaillant contre Aurillac : les rucks. Quand on connaît la capacité au grattage du Fidjien Dyer, gageons que les Agenais y seront sensibilisés en amont. En attendant, ils peuvent profiter de ce nouvel élan donné au club. Surtout, Dave Ryan et les siens espèrent avoir emmagasiné assez de confiance pour poursuivre sur cette dynamique. "Nous allons enchaîner deux rencontres sans pression", conclut Farré. Le SUA a tout à y gagner.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
olaf82 Il y a 1 mois Le 11/10/2022 à 13:18

Pas sympa pour les talonneurs souvent décriés quand la touche ne fonctionne pas. Ce soir c'est grâce à Joe les mêlées hamadache merci pour les autres ils auraient mérité un peu de gratitude