Top 14 - Le Lou a déployé ses ailes face à Montpellier

  • Le Lou a déployé ses ailes
    Le Lou a déployé ses ailes Icon Sport - Icon Sport
Publié le

En s’imposant sur la pelouse de Montpellier, Lyon s’est surtout rassuré quant à son engagement. Une combativité parfaitement représentée par les nombreux duels aériens gagnés par les coéquipiers de Léo Berdeu et Ethan Dumortier.

Avec ses 127 kg, Paulo Tafili n’est pas exactement le joueur qui s’intéresse le plus aux luttes aériennes. Pourtant, si le pilier droit du Lou devait retenir une action de la victoire face à Montpellier, il n’hésiterait pas : « Le tournant du match, pour moi, ça a été quand Léo Berdeu est allé chercher ce ballon en l’air avant de percer et d’offrir un caviar à Ethan Dumortier. » Il faut dire qu’elle fut inspirante cette action, commencée par l’ouvreur lyonnais et conclue par son ailier. Elle était en fait le symbole du match des visiteurs sur la pelouse du GGL Stadium. Déjà, parce qu’elle a changé le cours de la rencontre, clairement. Avec cet essai, les Rhodaniens sont passés devant au score et n’ont plus lâché leur avantage au tableau d’affichage. En plus, elle mettait à l’honneur les deux meilleurs joueurs du match : Léo Berdeu et Ethan Dumortier. Enfin, elle représentait ce qui a peut-être fait la différence ce samedi : la conquête des ballons hauts. « C’est pour moi et pour le triangle arrière, un secteur très important qu’on travaille énormément, avouait Dumortier, le double marqueur du jour. Cela fait partie, dans le rugby moderne, d’un point très fort qui met énormément les équipes dans l’avancée. Pour les trois-quarts, c’est un beau symbole de la combativité. »

Un symbole de combativité

Effectivement, si les « gros » mesurent le niveau de leur engagement sur les rucks ou les plaquages, les arrières doivent montrer une détermination supérieure pour se hisser plus haut que leurs adversaires dans la lutte aérienne. Tout un art, qui peut devenir une arme lorsque vous comptez dans votre effectif deux grandes perches telles que Léo Berdeu (1, 95 m) et Ethan Dumortier (1, 91 m). « Ils ont été super propres, admirait Julien Puricelli, spécialiste de la touche et donc forcément grand amateur des luttes aériennes. Léo, c’est son point fort. Mais entre savoir que c’est votre point fort et monter sur chaque ballon avec l’envie de le récupérer, ça fait une différence. D’un point fort, il en a fait une vraie arme aujourd’hui. Tout comme Ethan. »

Si la cueillette dans le ciel héraultais a été décisive pour le gain du match, elle a aussi démontré le caractère d’une équipe du Lou qui en manquait cruellement en début de saison. Désormais, la soif de bouger les choses semble être revenue. Puricelli détaillait : « D’une manière générale, le club et les joueurs manquaient d’engagement lors des cinq premières journées […] Aujourd’hui, Ethan et Léo sont le symbole de la détermination de l’équipe. On parle beaucoup d’engagement mais ça se limite très régulièrement aux huit de devant. Mais eux aussi ont réussi à montrer la voie au collectif. » Espérons pour le Lou que ce ne soit pas juste une victoire en l’air…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?